• « Travail et cancer du sein chez la femme : un aperçu des données probantes » maintenant en français !

    Une importante publication sur le travail et le cancer du sein, « Working Women and Breast Cancer: The State of the Evidence », publiée par le Breast Cancer Fund, peut maintenant être consultée en français grâce au travail inestimable de deux traductrices professionnelles, Geneviève Tardif et Christine Laprise, bénévoles de longue date d’Action cancer du sein du Québec. Nous leur adressons nos plus sincères remerciements.

    Lire Travail et cancer du sein chez la femme : un aperçu des données probantes pour la période 2002-2017

    Lire Travail et cancer du sein : Recommandations répondant aux besoins de la recherche

  • L’exposition aux substances toxiques, un enjeu féministe !

    Femmes du Canada contre les substances toxiques

    Le genre, les facteurs biologiques et les déterminants de la santé, comme la situation socioéconomique, l’emploi, l’appartenance à un groupe racisé ou à une collectivité autochtone, exercent une influence importante sur la santé des Canadiennes, notamment pour ce qui est de leur exposition aux substances toxiques. Femmes du Canada contre les substances toxiques s’inquiètent du fait que les lois régissant actuellement la réglementation et le contrôle des substances toxiques ne tiennent pas compte de ces facteurs et laissent les femmes sans armes devant les effets néfastes qu’ont ces substances sur leur santé à long terme.

    La Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE) qui jette les bases de la réglementation environnementale fait actuellement l’objet d’un examen mené par le gouvernement fédéral. Nous estimons que la réforme en profondeur de cette Loi est d’une importance vitale pour toutes les femmes du pays, dans leur réalité de travailleuses, de mères et de soignantes, mais aussi dans le cadre de tous les autres rôles essentiels qu’elles jouent au sein de nos collectivités. Il s’agit d’une question fondamentale de justice en santé environnementale.

    Continuez votre lecture et voyez comment l’exposition aux substances toxiques est un enjeu féministe. Vous serez peut-être surpris(es) d’apprendre, entre autres, que malgré les différences biologiques fondamentales entre les hommes et les femmes, les preuves scientifiques proviennent encore principalement de recherches effectuées sur des animaux et trop fréquemment basées sur des modèles uniquement masculins.

    Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Réservez un atelier

    Action cancer du sein du Québec (ACSQc) offre une grande variété d’ateliers éducatifs:

    • Passer l’action contre les toxiques (PACT)
    • Débusquez les produits chimiques suspects
    • La face cachée des produits de beauté
    • Le cancer du sein et le travail
    • De la colère à la conformité : Que reste-t-il d’une critique féministe du cancer du sein ?

    Une équipe d’animatrices est disponible pour se déplacer dans des écoles, des cégeps et des universités, dans des milieux de travail, et au sein d’organismes communautaires. La présentation peut s’adapter selon vos besoins. Communiquez avec nous si vous êtes intéressés.

    En savoir plus

JOIGNEZ-VOUS À NOTRE LISTE DE DIFFUSION

S'INSCRIRE

Pour savoir comment ajouter votre groupe à la liste des signataires de notre déclaration, contactez-nous au 514-483-1846 ou info@acsqc.ca

La société civile québécoise prend position sur la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE) en demandant au gouvernement de mieux protéger la santé humaine et l’environnement.

Plus de 80 groupes québécois ont signé la Déclaration qui a été envoyée avec une lettre de Jennifer Beeman le 19 mars à l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique.

Cette alliance représente un large éventail de la population québécoise, bien au-delà du mouvement écologique traditionnel. Parmi eux se trouvent des centres de recherche très réputés, des groupes d'aide périnatale, des groupes de femmes, des groupes de travailleurs, des refuges et groupes luttant contre la violence, des regroupements d'étudiants, des garderies, des groupes de littéracie et des groupes culturels.

Les groupes alliés se sont engagés à soutenir la Déclaration en soulignant les éléments importants de la LCPE qui ont besoin d'une réforme, et en faisant pression sur le gouvernement pour qu'il suive les recommandations dans son rapport et apporte une législation réformée.

En savoir plus sur comment s'impliquer


ACSQc compte sur les cotisations de ses membres et les dons de particuliers. La cotisation donne droit aux préavis sur les séminaires et ateliers ainsi qu'à l'abonnement à notre bulletin de nouvelles - ACSQc en ligne

Un nombre important de membres aide également à soutenir nos demandes financières en terme de subventions gouvernementales et auprès des fondations privées. Pensez à vous joindre à nous dès aujourd’hui!

Pendant vingt-cinq ans, avec votre appui, ACSQc a travaillé fort pour transmettre au public de  l'information indispensable et nous savons que notre message est entendu.

Pensez à faire un don en argent à Action cancer du sein du Québec pour nous aider à continuer à transmettre au public cette information indispensable.
vvv

Il existe de nombreuses façons de vous impliquer : être bénévole, écrire une lettre à un journal, faire venir un atelier éducatif à votre école, groupe communautaire ou votre milieu de travail.

Engagez-vous auprès de nous, suivez-nous sur les médias sociaux, partagez vos opinions et vos idées. Portez le message de l’ACSQc dans votre communauté! Faites entendre votre voix pour un changement!

txdvioawpf01
sfy39587stp17
sfy39587stp16